27. Martianus Capella et la circulation des savoirs dans l’Antiquité tardive. Actes du colloque en ligne (Paris, Sorbonne Université, 8-9 Avril 2021)

Details

Œuvre centrale dans la transmission des savoirs entre Antiquité tardive et Moyen Âge, les Noces de Philologie et de Mercure de Martianus Capella sont aussi l’écho ou le miroir de textes perdus et de matériaux disparus. Cette encyclopédie allégorique, enchâssée dans un récit prosimétrique qui se présente comme inspiré par Satura, témoigne des échanges et des transferts culturels au sein d’un monde en pleine mutation : encore bien ancrée dans l’Antiquité par ses sources, ses modèles et ses codes littéraires, elle reflète aussi un besoin de sauvegarde des savoirs dans un contexte de profondes transformations politiques, religieuses et linguistiques. Ce rôle charnière des Noces de Philologie et de Mercure dans la circulation tardo-antique des savoirs a été l’objet du colloque international organisé du 8 au 9 avril 2021 (par visio-conférence) avec le soutien de la Faculté des Lettres de Sorbonne Université, de l’Équipe d’Accueil 4081 (Rome et ses renaissances) et de l’Institut universitaire de France. Le présent volume réunit les textes des communications présentées durant ce colloque (en français, en italien, en espagnol et en anglais), portant à la fois sur les aspects les plus matériels de l’histoire de ce texte qui assure une transition intellectuelle entre Antiquité tardive et Moyen Âge, sur le contenu théorique de certains exposés présentés, sur le contexte culturel, philosophique et religieux qui oriente le mode d’accès aux savoirs et sur la mise en scène allégorique qui unifie l’ensemble, ainsi que sur la réception tardo-antique et médiévale qui assure le maintien d’une circulation de savoirs hérités de l’Antiquité et diversement réinterprétés.

Browse

Recent Submissions

Now showing 1 - 5 of 14
  • Publication
    Martianus Capella et la circulation des savoirs dans l’Antiquité tardive. Actes du colloque en ligne (Paris, Sorbonne Université, 8-9 Avril 2021)
    (EUT Edizioni Università di Trieste, 2022)
    Guillaumin, Jean-Baptiste
    OEuvre centrale dans la transmission des savoirs entre Antiquité tardive et Moyen Âge, les Noces de Philologie et de Mercure de Martianus Capella sont aussi l’écho ou le miroir de textes perdus et de matériaux disparus. Cette encyclopédie allégorique, enchâssée dans un récit prosimétrique qui se présente comme inspiré par Satura, témoigne des échanges et des transferts culturels au sein d’un monde en pleine mutation : encore bien ancrée dans l’Antiquité par ses sources, ses modèles et ses codes littéraires, elle reflète aussi un besoin de sauvegarde des savoirs dans un contexte de profondes transformations politiques, religieuses et linguistiques. Ce rôle charnière des Noces de Philologie et de Mercure dans la circulation tardo-antique des savoirs a été l’objet du colloque international organisé du 8 au 9 avril 2021 (par visio-conférence) avec le soutien de la Faculté des Lettres de Sorbonne Université, de l’Équipe d’Accueil 4081 (Rome et ses renaissances) et de l’Institut universitaire de France. Le présent volume réunit les textes des communications présentées durant ce colloque (en français, en italien, en espagnol et en anglais), portant à la fois sur les aspects les plus matériels de l’histoire de ce texte qui assure une transition intellectuelle entre Antiquité tardive et Moyen Âge, sur le contenu théorique de certains exposés présentés, sur le contexte culturel, philosophique et religieux qui oriente le mode d’accès aux savoirs et sur la mise en scène allégorique qui unifie l’ensemble, ainsi que sur la réception tardo-antique et médiévale qui assure le maintien d’une circulation de savoirs hérités de l’Antiquité et diversement réinterprétés.
      196  2994
  • Publication
    Index
    (EUT Edizioni Università di Trieste, 2022)
    Veronesi, Vanni
    L’index enregistre, sans faire de distinction entre le texte et les notes, dans la section 1 tous le noms des auteurs antiques, des oeuvres anonymes, des figures mythologiques ou allégoriques, des personnages historiques cités. Dans la section 2, la sous-section 2.1 reprend les manuscrits du De nuptiis dans l’ordre alphabétique des Bibliothèques (a), des sigles (b) et propose aussi une table de correspondance des sigles dans les éditions et la bibliographie (c); la sous-section 2.2. présente les références aux manuscrits d’autres oeuvres. Vient ensuite la liste des papyrus (3) et des inscriptions et oeuvres d’art (4).
      185  186
  • Publication
    Summa intellegentia rerum incorporalium: Transcendent knowing in the Carolingian reception of Martianus
    (EUT Edizioni Università di Trieste, 2022)
    O’Sullivan, Sinéad
    This paper proceeds from the question of how Martianus became an authority in the Carolingian world. It underscores the importance of Carolingian glosses on De nuptiis as a primary historical source for the reception of Martianus Capella. Glosses illumine the value of pagan antiquity in the ninth century. Indeed, the pagan context of De nuptiis inspired them. De nuptiis functioned as a book on antique learning and pagan tradition, and so became a focal point for ancient learning and contributed to the vigour of the well-established encyclopaedic techniques of compilation.
      118  103
  • Publication
    A proposito dell’archetipo delle Nuptiae
    (EUT Edizioni Università di Trieste, 2022)
    Veronesi, Vanni
    Il contributo si propone di individuare l’archetipo delle Nuptiae, delineandone gli estremi cronologici e geografici, i fenomeni grafico-fonetici, la scrittura e la presenza di disegni a corredo del testo.
      145  303
  • Publication
    Martianus Capella chez Isidore de Séville
    (EUT Edizioni Università di Trieste, 2022)
    Elfassi, Jacques
    Après avoir montré qu’Isidore de Séville disposait probablement d’une copie complète des Noces de Philologie et de Mercure, je propose un bilan général des emprunts d’Isidore à Martianus. Ce bilan comporte cinq nouveaux emprunts, que je crois être le premier à découvrir, et pour trois autres passages où le rapprochement entre les deux auteurs était injustifié, je signale de nouvelles sources possibles pour les textes isidoriens.
      104  104